Camille

2021, la belle année pour Angélique Meyns !

Malgré un contexte sanitaire plus compliqué, les artistes reprennent le chemin des tournages et des répétitions. Et Angélique en est la preuve vivante, tant son année 2021 commence sur les chapeaux de roue ! Preuve que le talent, la persévérance et la patience sont autant d'atouts solides pour réussir dans ce métier. Elle nous raconte ces deux premiers mois…

Comment s'est passé ce début d'année Angélique ? 

Honnêtement ma rentrée a été incroyable depuis que je suis revenue en janvier. Je n'ai pas arrêté un seul jour ! J'ai enchaîné les tournages et reçu énormément de propositions. J'ai rencontré des équipes formidables et ça m'a également permis de voyager en France à Montpellier ou à Reims avec des projets qui me tiennent énormément à cœur.

Alors quels sont tes futurs projets ? 

Côté théâtre, les projets s'enchaînent !
Tout va pour le mieux même si pour l'instant, ce ne sont encore que des répétitions.
Avec la troupe d'improvisation ” NOUS “  on a repris les répétitions à la comédie du tour Eiffel. En attendant vous pouvez nous retrouver sur facebook et instagram 

Je suis également sur le projet “Lola et la sorcière de Manhattan” mis en scène par Isabelle Candito sur une idée originale de Grégoire Valencien dans le rôle titre de Lola et-ou la sorcière.

On répète également intensément  “Dans une si petite valise” de Philippe Nicaud où je joue le rôle de Benny .

Et puis j'ai également de nouveaux projets qui me tiennent vraiment à cœur tels que :

“Le malade imaginaire” mis en scène par Gilles Hoyer à la comédie tour Eiffel. J'aurai la chance de jouer les rôles de Toinette et  Thomas Diafoirus.

Mais aussi “Le petit chaperon rouge” du HANART SHOW CLUB dans le rôle de la Grand mère. D'ailleurs, en attendant la reprise, Le HANART SHOW créé un nouveau show “Une nuit insensée de septembre 1963 à l'hôtel de la rue Bertrand”. C'est un spectacle musical, avec des célèbres dialogues et des mélodies inoubliables.

Et surtout je vais participer à l'adaptation de “The Greatest Showman”. C'est une  biographie musicale américaine réalisée par Michael Gracey. Il s'inspire de l'histoire de la création du cirque Barnum par Phineas Taylor Barnum. J'interpréterai le rôle de Charity Barnum.

Mais je crois qu'il y a aussi un nouveau petit rituel dans ta vie, un peu comme une nouvelle spécialité ? 

Eh oui ! La petite nouveauté dans ma vie ce sont les émissions Aliexpress ! 3 fois par semaine je travaille en tant que présentatrice et vendeuse pour AliExpress et je m'éclate vraiment. Cela me permet te rencontrer des publics différents.

Que peut-on te souhaiter de plus ? 
Que toutes ces belles rencontres, ces tournages continuent bien sûr ! Je suis vraiment heureuse et je sais que je fais partie des gens qui ont aujourd'hui la possibilité de travailler 7 jours sur 7  et c'est une réelle chance .
Bien méritée selon nous ! Pour retrouver tout le parcours d'Angélique, cliquez-ici !
Et pour illustrer ces belles réussites, voici un petit reportage pris sur ces deux derniers mois…

Pierre Souche persiste et signe avec succès avec son nouveau single “La Vague”

Curieux, éclectique, humble et d'une grande créativité, Pierre Souche compose depuis maintenant 10 ans et s'est mis à la pop électro depuis 2 ans. Nous l'accompagnons depuis et c'est avec plaisir que nous revenons sur ces deux dernières années de création musicale.

Les origines de cette envie ? 

J'avais besoin d'exprimer ce qui dort à l'intérieur de moi. Et j'ai surtout envie d'apporter du positif  et de l'espoir à un monde qui, par moments, sombre.
Tes sources d'inspiration ? 
Mon passé est un grand moteur pour créer mes titres. Après la nature, l'évasion, la simplicité, la douceur font partie de mes sources d'inspirations. Et j'aime le côté pop électro simple et évasif.
Le message de ce dernier single ? 
“La Vague”, c'est pour moi cette envie de continuer à persévérer même s'il y a des tempêtes et des orages autour de moi. Un appel aux Dieux du ciel qui nous encouragent face aux ténèbres 🙂 , un côté assez imaginaire

Tes muses ? 
Yelle, l'Impératrice, Jain, Breakbot, Serge Gainsbourg…
Tes prochains projets ? 
Un nouveau single pour le printemps/ été. Je travaille dessus. C'est celui que vous écouterez en regardant un beau coucher de soleil et en faisant la fête en pleine nature, en respectant les gestes barrières 🙂
Pour en savoir plus sur Pierre, cliquez ici !

Une belle sélection pour le court métrage “2 night” avec Safia Bouadan

Février 2019, Safia Bouadan tourne dans le court métrage de genre “2 night” réalisé par Derka et Richard Michel. D'un genre horrifique et fantastique, le tournage va se révéler être un vrai challenge pour Safia Bouadan. Ses efforts sont récompensés car le court métrage a été sélectionné dans de très nombreux festivals. On retrace les moments clés de cette aventure.

 

Au commencement était le pitch !

Sophie, jeune trentenaire baroudeuse, est accueillie par Isabelle, propriétaire de la maison dans laquelle elle va passer la nuit. Mais Sophie ne se doutait pas que son hôte avait un comportement farceur, voire inquiétant…

Et puis vinrent les impressions…

Le tournage a principalement eu lieu de nuit. Acteurs, techniciens et metteurs en scène étaient tous réunis dans la demeure, H24 même pour manger et dormir. La meilleure solution pour rester dans l'ambiance !

Le très talentueux scénariste Derka mettait en scène en dirigeant avec précision et rigueur tout en sachant relâcher la pression. En effet, les scènes étaient fortes et la concentration devait être à son maximum pour les réussir. Il faut dire qu'ils n'avaient que deux nuits et jours pour boucler le film.

Petite astuce pour renforcer l'immersion : Il a nommé les comédiens tout le temps du tournage par leurs noms de rôles et non par leur vrai prénom. Nul doute que cela a aidé pour la vérité du film et des personnages.

Enfin, l'excellent  Richard Michel, le complice  de Derka, était le chef opérateur et a encadré la direction lumière en coordination parfaite avec Derka.

Et ce que Safia retient encore plus !

On avait une petite production et donc une petite équipe artistique et technique mais  très efficace et fort sympathique avec qui on garde encore des liens.

La maquilleuse Emeline Gaulier a réalisé un travail magnifique sur des transformations importantes sur mon visage, mon personnage évoluant dans ce sens mais nous ne le dévoilerons pas ici.

Le binôme Derka/Michel a très bien fonctionné pour ce tournage fait  dans un décor approprié illustrant parfaitement l'ambiance d'effroi et de mystère dans les différentes séquences. C'était une grande demeure éloignée de toute vie autour de Rambouillet pour pouvoir être libre de réaliser les séquences extérieures de nuit et de jour.

Les scènes étaient intenses dés le début car il s'agit d'un film horrifique où le suspens est depuis le début dans le travail expressif des deux personnages féminins mystérieux et solitaires voire inquiétants. Ma talentueuse complice Joana Vinogradoff habitant en Hollande, on n'a pas pu répéter avant le tournage mais on a eu un contact téléphonique pour se connaître et en parler un peu sachant que tout se passerait en live avec Derka et Richard …

Un véritable challenge de comédiennes aussi qu'on est ravies d'avoir relevé , un défi pour toute notre équipe qui a mené 2 Night à se faire remarquer cette année 2020 pour notre plus grande joie !  Joana a même été remarquée au Festival d'Alicante.

Vous avez envie d'en savoir plus ?

Côté technique, le tournage s'est fait avec une caméra Sony Fs7 et Panasonic Lumix GH5s pour quelques plans. Format : 4k, 2:35

Les festival où l'on va voir le film ?

– Sin City Horror Fest: https://www.sincityhorrorfest.com/
– First-Time Filmmaker Sessions: https://liftoff.network/
– Weekend Horror Awards 2020
Et en attendant on vous dévoile quelques images…

Enfin pour en savoir plus sur Safia, son book est juste ici !

 

 

Une belle année malgré le covid pour Kevin

Ce qu'on aime chez Kevin c'est sa polyvalence, sa capacité à sortir de sa zone de confort et sa créativité. Récemment il a cumulé tournages, shootings et même écriture. On vous dit tout…

 

Côté tournages…

Assez récemment il a participé à un court métrage d'horreur, une première pour lui dans ce registre ! Dans “Les confinés” réalisé par GUILLAUME FALAIX il joue le rôle d'un propriétaire d'un château et de golf, qui n'est autre qu'un tueur psychopathe.
Synopsis : Nelly et Eva, deux soeurs se retrouvent seules après le décès de leur parents et décident de passer le confinement dans le gîte familial à la campagne. À peine arrivées, elle rencontrent le propriétaire d'un château voisin, un homme inquiétant aux passe-temps étranges.

Preuve en image qu'il s'est mis dans la peau du personnage, quitte à en être méconnaissable !

Préparation au tournage…

C'est parti, on ne rigole plus ….

 

Pour Kevin, l'acting ce n'est pas seulement être devant la caméra. C'est aussi imaginer et écrire des scénarios. Et cette année ce ne sont pas moins de trois projets d'écriture qu'il a finalisés et qui attendent de trouver leur producteur et leurs acteurs. Peut-être des opportunités pour la communauté des comédiens de Terres d'Artistes !

Côté projets personnels

FAREWELLS –  ( DRAME) – Moyen métrage
Synopsis : Julien, 26 ans, vit toujours chez sa mère qui l'élève seule depuis son enfance suite au décès de son père. Mais lorsqu'il reçoit un coup de fil d'un médecin urgentiste, Julien découvre que son père est bel et bien vivant. Derrière cette histoire de décès se cache un lourd secret familialIl découvre en effet qu'il a un frère qu'il ne connait pas et son père lui promet de le retrouver avant qu'il ne s'éteigne.
THE MIST OF DEAD –  ( HORREUR) – Court métrage
Synopsis : En hiver 1970, un jeune homme traverse la forêt avec sa Citroën GS Rouge. Alors que la route est recouverte de brume dans la nuit sombre, il croit apercevoir au milieu de la route, une étrange femme mystérieuse au visage pale et aux longs cheveux blancs.  Alors que celle-ci lui fait signe de s'arrêter, le jeune homme accélère de plus en plus vite et manque de percuter la femme, pour finalement toucher un arbre. Alors qu'il se rend contre que la femme est bien réelle, pris par la peur, le jeune homme tente de s'enfuir. Une erreur qui va surement lui coûter la vie, car cette femme effrayante et très loin d'être, celle que raconte la légende.
JE NE DEMANDE QU'A VIVRE – (DRAME) – Court métrage
Synopsis : Sébastien s'apprête à rejoindre des amis à une fête organisée.  Très sérieux, il refuse de boire un verre d'alcool, car il reprend le volant. Cependant, lorsqu'il conduira, il croisera un automobiliste ivre très dangereux qui viendra le heurter. La vie de Sébastien sera bouleversée lorsqu'il apprendra qu'il a perdu l'usage de ses jambes. Mais ce n'est pas le seul problème que l'accident lui aura causé, quand un AVC se déclenchera lui coûtant la vie. L'alcool au volant peut avoir de lourdes conséquences pour les personnes ivres  ayant causé un accident dont la victime se retrouve avec un handicap. Mais quelle peine, l'automobiliste va t'il avoir pour un décès ?

Côté Shootings

Kevin avait déjà eu l'occasion de jouer aux modèles, mais en costume (Joker, Louis XIV) pour une société française spécialisée dans les costumes de scène. Cette fois c'est pour une marque streetwear qu'il prête son image. On aime son naturel, son aisance et sa simplicité. A priori la marque CHERIE & DANDY a aussi craqué pour Kevin. Voici quelques images du shooting.

pour tout savoir du parcours de Kevin, parcourez son book en ligne! 

Une plateforme on-line pour remplacer le Festival d'Avignon

Lorsque le Festival d'Avignon a été annulé, beaucoup de comédiens se sont sentis démunis et impuissants. Angélique Meyns a décidé de rejoindre Fabien Brossier et Marine Azout dans la création du projet avignon-online.com : un projet solidaire pour réinventer et sauver la richesse culturelle et artistique française.

Angélique, pouvez vous nous expliquer ce qu'est ce projet ?

C'est une  plateforme accessible sur internet, à l'adresse avignon-online.com
où les compagnies qui devaient participer au festival d'Avignon 2020 pourront diffuser des contenus numériques (extraits de spectacles, teaser, lecture, parades,témoignages, photos …) qui permettront au public de découvrir les projets initialement programmés. C'est l'occasion pour nous de partager toute cette richesse culturelle dont il est triste d'être privé cette année. Et puis c'et un moyen de communiquer sur ces projets qui seront visibles en salle ensuite en dehors d'Avignon, le Festival étant souvent une vitrine de projets permanents.
Ces contenus seront accessibles via la programmation des théâtres, les
pages des compagnies, les parades virtuelles, la barre de recherche, les
catalogues, les affiches des spectacles. De plus un live avec toutes les réponses au questions est disponible grâce a ce lien : https://www.facebook.com/avignononline/videos/577428759561230/ 

Qu'est-ce-qui vous a donné envie de rejoindre ce projet ?

Je devais jouer dans “Une petite valise” de Philippe Nicaud et l'annulation du Festival a été très difficile. Comme tous les artistes j'étais en attente et je n'avais pas envie de rester les bras croisés. Ce projet me permet de prendre la main sur les choses, de continuer à créer et de travailler en équipe. ,Tous les jours nous travaillons d'arrache pied avec une super équipe technique pour réinviter notre richesse culturelle. Ce projet me prend corps et âme et est une création en soi.
De plus le principe même est solidaire pour venir en aide au monde du spectacle. Nous partageons l'espoir d'une réouverture prochaine des salles de spectacle. Dans l'attente, nous pensons que notre projet présente une bonne alternative pour permettre à chacun de reprendre son activité.

  

Qu'est-ce-qu'on doit savoir d'autre sur ce projet et votre contribution ?

Je travaille sur la plateforme. Avec ma propre compagnie nous participons aux challenges mis en place. D'ailleurs chaque jour sur mon profil vous pouvez retrouver une vidéo personnelle de movie challenge, parce que notre amour du métier nous permet de continuer à créer même dans ce contexte particulier : https://www.facebook.com/angelique.meyns.
J'ai rejoint le projet car je connais bien Marine Azout avec qui j'ai joué à la comédie Saint Michel dans “Les femmes savantes” et “Le médecin malgré lui”. J'ai également été illustratrice de sa pièce “Aime moi”.

Que recherchez-vous aujourd'hui ?

Nous voulons avant tout que cette plateforme soit connue, utilisée et se développe.
Tout le monde peut en profiter : Professionnels (producteurs , diffuseurs , directeurs , programmateurs , agents, cinéastes, théâtres… ), festivaliers, les Compagnies qui devaient participer…
Le fonctionnent est super simple : Il suffit de s'inscrire et cela donne accès à une page pour se présenter et renseigner ses contacts. Les pages des théâtres, spectacles et compagnies permettront de rediriger vers les contacts des professionnels avec lesquels ils travaillent.
Les contenus vidéos des spectacles seront supports et prétextes pour les diffuseurs,producteurs, programmateurs … d'entrer en contact avec les compagnies et de constituer leur programmation culturelle pour les prochaines saisons.

Un mot de la fin ?

Nous voulons que la plateforme se développe. Nous attendons de la bienveillance et de la solidarité. Alors à tous, inscrivez vous, venez voir le site.
Si vous êtes un professionnel de l'audiovisuel et que vous avez du matériel rejoignez nous sur l'espace solidarité ; Si vous êtes un théâtre ou que vous avez un espace pour accueillir les comédiens, inscrivez vous et soutenez les compagnies.
Si vous avez des questions, contactez nous : contact@avignon-online.com

Kevin Hamiltone tient son 1er rôle !

Kevin Hamiltone depuis quelques années ne lâche rien. Autodidacte passionné au départ il suit une formation d'un an à la Méthod Acting Center avec Rafael Linares. Puis progressivement, il se fait remarquer et accroche les directeurs de projets artistiques. De figuration, en pièces de théâtre et en petits rôles, il décroche un vrai 1er rôle dans le court métrage de Mathieu-Thomas Josset. Une belle expérience apprenante dont on vous parle ici !

  • Focus sur le pitch !

Vincent, étudiant en psychologie, n'est pas admis pour l'année suivante dans son école. Il lui est impossible d'assumer un tel échec. Il en vient à avoir envie de mettre fin à ses jours. Une jeune femme, Angel, arrive à temps pour l'en empêcher.

  • Une sélection évidente !

Kevin a été contacté par Justine Rabourdin et Lauriane Garnier, Co-Assistantes du Réalisateur du film Mathieu-Thomas Josset et elles lui ont proposé de passer le casting. Elles le mettent en confiance et lui demandent une improvisation. Une 1ère pour Kevin !

Il devait jouer un personnage désespéré qui apprend au téléphone que sa copine rompt avec lui.

En fait c'était un test car les casteurs recherchaient avant tout l'émotion dégagée. En effet le personnage du court métrage devait pleurer et ils voulaient vérifier l'intensité émotionnelle de Kevin. Pari réussi. Dans son regard, le petit quelque chose est passé.

Le lendemain il reçoit un coup de fil. Il est pris pour le rôle principal ! Ensuite tout a été très vite. Deux jours après il recevait le scénario. Et le surlendemain il attaquait déjà les répétitions.

  • Un tournage stimulant et apprenant

Kevin prend conscience que tenir un rôle principal demande beaucoup de travail. Dans le film il devait pleurer, sincèrement. Il a beaucoup travaillé les émotions pour y arriver et il a réussi au plus grand plaisir du réalisateur.

Le plus difficile a vraiment été d'avoir de vraies larmes, tout en étant le plus naturel et le plus juste. C'était un défi que je voulais relever, car au fond de moi, je savais que le réalisateur rêvait de voir de vraies larmes. C'était pour moi une première de pleurer devant la caméra, surtout avec un plan aussi serré sur mon visage. J'ai donc poussé mon jeu pour bien répondre à ce cadrage.

Il a adoré l'expérience, et ce sentiment de responsabilité associé, car finalement le film repose aussi sur ses épaule. En plus bosseur et motivé comme il est, nul doute qu'il ait tout donné.

Sa partenaire s'appelait Auréline Streiff.

Pour en savoir plus sur Kevin cliquez ici !

 

 

 

Pierre Souche lance son 1er single !

Pierre Souche, jeune artiste nîmois d'origine, nous a plu par son côté multiple. Formé à l'acting à l'école du jeu, à l'AICOM et au cours Florent, il aime aussi le chant et se forme à la Music Academy international. Cette année il a bien tourné côté cinéma, avec différentes silhouettes et figuration dans des longs métrages et séries télé. Mais il vient surtout de sortir son 1er single “Partir en voyage” inscrit dans un projet d'un EP de 4 titres. Présentation du projet !

 

  • Un peu d'histoire !

Dans cette chanson, Pierre a eu envie de parler de notre société, de ses complexités et de ses limites. Il nous donne une voie pour nous libérer de nos emprisonnements inutiles. Aussi c'est l'histoire d'un jeune incompris qui veut s'évader de ce quotidien pour respirer une ère nouvelle, une ère où l'on s'attacherait de nouveau plus qu'à l'être qu'au paraître.

Dans un style pop électro, on retrouve aussi certaines sonorités de Yannick Noah. Dansant et zen à la fois, ce 1er titre entièrement composé par Pierre a de nombreux atouts pour séduire. On attend les autres titres. Mais en tous cas, pas de doute sur le talent et la créativité de Pierre !

C'est aussi un nouveau look que Pierre a travaillé, plus “rock” et toujours très “urbain”

Pour en savoir plus sur Pierre, cliquez ici

  • Et si on l'écoutait !

Présentation des nouveaux visages de l'agence !

Ils sont arrivés dans l'agence il y a quelques semaines. Nous les avons choisis pour leur expérience et leur profil singulier. Voici nos nouveaux talents.

Homero Gonzalez, 32 ans est un comédien confirmé qui nous vient d'Argentine. Si son accent est évidemment présent, il peut travailler à le gommer, ce qu'il fait d'ailleurs avec la metteuse en scène Célia DANIELLOU-MOLINIE. Il commence le jeu en 2005 et suit près de 10 ans de formation à Buenos Aires : art dramatique, arts de la scène et chant. Il arrive alors en France il y a 6 mois avec la détermination de percer chez nous. C'est cette passion et cet engagement qui nous ont séduit. Son book est à un clic !

455472215


Thibault Le Bras, 29 ans, a commencé ma formation de comédien il y a maintenant plus de 6 ans, avec une double formation Acting (à acting international) et également doublage et scénariste. Il suit des cours en Californie pour apprendre leur technique de jeu (méthode Meisner, Adler) Sportif, il est aussi formé aux scènes de combat. Il a enfin des notions de danse ayant joué dans une comédie musicale. Thibault a déjà une expérience de la caméra et un bagage plutôt complet et c'est ce qui nous a plu chez lui. Voici son book.

893656382


Sofia Kerezidou, 31 ans, est une jeune comédienne grecque, qui a commencé sa formation de comédienne face caméra en 2014 et qui a déjà pour elle plus de 11 années d'expérience sur scène. Sofia est une artiste naturelle, au jeu tragique assumé, pouvant jouer aussi des rôles comiques ce qu'elle recherche aussi. Elle a une excellente maîtrise de son image et une vraie vision de son jeu d'actrice. Elle parle 5 langues :  grec, français , anglais , français ,espagnol , portugais et italien. Un profil d'une belle richesse à découvrir. Son book en ligne est ici !

616857266


 

‘Le passage' histoire d'un succès pour Rafaël

Au mois d'avril, Rafaël a tourné dans le clip “Le passage” du compositeur et réalisateur Alexandre Singier. Il joue le personnage principal à l'âge de 10 ans.

  • Le pitch

Un vieillard au seuil de la mort revoit sa vie en un claquement de doigts alors que sa
famille se met en route pour se recueillir autour de lui. Le temps, en un claquement
de doigt, s'est arrêté, conduisant au lourd constat que l'existence humaine ne dure
qu'une fraction de seconde.

Rafaël joue donc Pierre à l'âge de 10 ans. Ses scènes se situent dans les années 50/60, une époque que Rafaël n'a pas connue mais dans laquelle il s'est glissé sans problème.

Le tournage a lieu pendant plusieurs jours au Château de Montigny à Couesmes en Indre et Loire.

Et si Rafaël a adoré l'expérience, c'est surtout l'avis d'Alexandre qui est incroyable. Le voici !

Mon retour sur Rafael sera aussi efficace que lui. Rafael est un petit garçon qui dès notre rencontre paraissait sur de lui et mur au point de pouvoir aussi clairement et limpidement parler de lui comme évoquer ses rêves et jouer à l'écran. Sa confiance en lui est sans doute un de ses plus beaux atouts. J'ai beaucoup aimé sa franchise et sa bonne humeur, sa précision, son attention, son écoute, son affection de l'équipe et la communicabilité de sa bonne humeur. Rafael a été extrêmement apprécié de tout le monde. C'était un plaisir de travailler avec autant de fluidité avec un enfant qui a en réalité la présence d'esprit et la concentration d'un adulte. Je crois qu'Alexandre et moi avions peur que les dépassements des horaires prévus le fatiguent au point qu'il serait inefficace et perde sa concentration, mais Rafael a été d'une patience inouïe et d'un calme olympien, concentré et prêt à servir jusqu'au bout malgré nos contraintes et notre retard. Rafael a compris tout ce qui étaient nos enjeux sur ce clip, et son ambition d'acteur a collé totalement à notre ambition artistique. C'est une rencontre bien originale, de trouver ce petit garçon si éveillé, si vif d'esprit, au visage déjà presque adolescent et à l'âme passionnée sans relâche. J'ai vu dans ses yeux toute l'envie et la passion de poursuivre. Rafael sait se placer dans la lumière, sait prendre en compte la caméra dans ses déplacements, il a une présence incroyable à l'image et est extrêmement photogénique. Cela a été un réel plaisir pour moi, et je crois qu'Alexandre en est également très heureux.
 
Merci à tous les deux surtout de nous avoir suivi dans cette folle aventure.
 
A très vite et belle carrière à Rafael,
  • Quelques images du tournage

IMG_8965 IMG_8969 IMG_9011 IMG_9018 IMG_9053 IMG_9056

pour en savoir plus sur Rafaël et son parcours déjà riche, cliquez ici !

Tournage bien animé en Savoie pour Pierre Souche

Le week end du 13 et 14 avril, Pierre Souche est parti à La Plagne en Savoie pour participer au tournage d'un court métrage étudiant “Ceci n'est pas…”. Sélectionné sur dossier, il n'a pas hésité à quitter Paris pour participer à l'aventure car le rôle était particulièrement intéressant à travailler. Il nous raconte…

  • Le pitch en quelques mots

C'est l'histoire d'une femme qui fait plusieurs enquêtes car elle retrouve des cadavres un peu partout . Son petit ami souhaite l'aider dans sa recherche, mais en réalité c'est lui l'auteur de tous ces crimes. Il va d'ailleurs également prendre cette femme pour proie.

On imagine aisément l'ambiance du court métrage, entre intrigue et tension…

  • Le rôle de Pierre

Pierre a justement eu le rôle principal, celui du petit ami, un psychopathe, un véritable rôle de composition et une première dans ce genre de registre. Ce qui l'a particulièrement intéressé dans ce projet c'est le fait de contribuer pleinement au projet et de vivre les choses à 300%.

En effet Pierre et l'actrice qui jouait l'enquêtrice ont été hébergés dans les familles des lycéens. L'équipe était totalement investie dans le projet et les retours de Pierre sur leur professionnalisme sont très positifs.

 Il y avait une très belle équipe autour du projet, Zoé la réalisatrice : Léa la co-réalisatrice du projet, quelqu'un à la lumière, au son, au stylisme…
En plus, le soleil était au rendez-vous et un tournage à la montagne était une très belle expérience.
  • Quelques images du tournage

Attach03 Attach07 Attach08

Pour en savoir plus sur Pierre Souche, cliquez ici !