Actu spectacles

Une plateforme on-line pour remplacer le Festival d'Avignon

Lorsque le Festival d'Avignon a été annulé, beaucoup de comédiens se sont sentis démunis et impuissants. Angélique Meyns a décidé de rejoindre Fabien Brossier et Marine Azout dans la création du projet avignon-online.com : un projet solidaire pour réinventer et sauver la richesse culturelle et artistique française.

Angélique, pouvez vous nous expliquer ce qu'est ce projet ?

C'est une  plateforme accessible sur internet, à l'adresse avignon-online.com
où les compagnies qui devaient participer au festival d'Avignon 2020 pourront diffuser des contenus numériques (extraits de spectacles, teaser, lecture, parades,témoignages, photos …) qui permettront au public de découvrir les projets initialement programmés. C'est l'occasion pour nous de partager toute cette richesse culturelle dont il est triste d'être privé cette année. Et puis c'et un moyen de communiquer sur ces projets qui seront visibles en salle ensuite en dehors d'Avignon, le Festival étant souvent une vitrine de projets permanents.
Ces contenus seront accessibles via la programmation des théâtres, les
pages des compagnies, les parades virtuelles, la barre de recherche, les
catalogues, les affiches des spectacles. De plus un live avec toutes les réponses au questions est disponible grâce a ce lien : https://www.facebook.com/avignononline/videos/577428759561230/ 

Qu'est-ce-qui vous a donné envie de rejoindre ce projet ?

Je devais jouer dans “Une petite valise” de Philippe Nicaud et l'annulation du Festival a été très difficile. Comme tous les artistes j'étais en attente et je n'avais pas envie de rester les bras croisés. Ce projet me permet de prendre la main sur les choses, de continuer à créer et de travailler en équipe. ,Tous les jours nous travaillons d'arrache pied avec une super équipe technique pour réinviter notre richesse culturelle. Ce projet me prend corps et âme et est une création en soi.
De plus le principe même est solidaire pour venir en aide au monde du spectacle. Nous partageons l'espoir d'une réouverture prochaine des salles de spectacle. Dans l'attente, nous pensons que notre projet présente une bonne alternative pour permettre à chacun de reprendre son activité.

  

Qu'est-ce-qu'on doit savoir d'autre sur ce projet et votre contribution ?

Je travaille sur la plateforme. Avec ma propre compagnie nous participons aux challenges mis en place. D'ailleurs chaque jour sur mon profil vous pouvez retrouver une vidéo personnelle de movie challenge, parce que notre amour du métier nous permet de continuer à créer même dans ce contexte particulier : https://www.facebook.com/angelique.meyns.
J'ai rejoint le projet car je connais bien Marine Azout avec qui j'ai joué à la comédie Saint Michel dans “Les femmes savantes” et “Le médecin malgré lui”. J'ai également été illustratrice de sa pièce “Aime moi”.

Que recherchez-vous aujourd'hui ?

Nous voulons avant tout que cette plateforme soit connue, utilisée et se développe.
Tout le monde peut en profiter : Professionnels (producteurs , diffuseurs , directeurs , programmateurs , agents, cinéastes, théâtres… ), festivaliers, les Compagnies qui devaient participer…
Le fonctionnent est super simple : Il suffit de s'inscrire et cela donne accès à une page pour se présenter et renseigner ses contacts. Les pages des théâtres, spectacles et compagnies permettront de rediriger vers les contacts des professionnels avec lesquels ils travaillent.
Les contenus vidéos des spectacles seront supports et prétextes pour les diffuseurs,producteurs, programmateurs … d'entrer en contact avec les compagnies et de constituer leur programmation culturelle pour les prochaines saisons.

Un mot de la fin ?

Nous voulons que la plateforme se développe. Nous attendons de la bienveillance et de la solidarité. Alors à tous, inscrivez vous, venez voir le site.
Si vous êtes un professionnel de l'audiovisuel et que vous avez du matériel rejoignez nous sur l'espace solidarité ; Si vous êtes un théâtre ou que vous avez un espace pour accueillir les comédiens, inscrivez vous et soutenez les compagnies.
Si vous avez des questions, contactez nous : contact@avignon-online.com

Du 25 janvier au 3 février, Thomas Larbey est sur scène à Paris !

Retrouvez notre comédien Thomas Larbey sur scène à partir de ce soir et jusqu'au 3 février les vendredis, samedis et dimanches soirs au théâtre Clavel.

Thomas joue dans la pièce Macbeth, mise en scène par Théodore Piat, revisité dans une adaptation sombre, moderne et déjantée, portée par seulement six comédiens. Un véritable marathon dramatique sur-vitaminé !

Pour redécouvrir Thomas, cliquez ici !

vz-71736fbb-8b6b-4cb3-915a-63501b2c9e68

Allez voir Thomas Larbey sur scène!

Thomas Larbey prendra les rôles de Blanco et Ross dans Mac Beth sur les scènes de 3 théâtres parisiens avec la compagnie “Sur mesure” de Théodore Piat.

Après 3 tours d'audition réussis, dont un monologue d'un quart d'heure aux 1er et 2ème tours et une scène en duo au 3ème, Thomas fera partie des 6 comédiens du spectacle.

Il a déjà commencé les répétitions depuis début novembre. Plusieurs dates sont prévues à noter dans vos agendas :

8 dates au Théâtre El Duende à Ivry pour commencer, dont la 1ère qui a eu lieu le 28 novembre !
puis plusieurs représentations  au Théâtre Clavel fin janvier-début février et enfin au théâtre de Ménilmontant en avril.
La pièce partira ensuite en province, et sera peut-être présentée à Avignon 2019.

Pour en savoir plus sur Thomas, cliquez ici !

Florence Bonanno en Avignon, c'est maintenant !

Après une belle saison sur scène à Marseille, Florence participe au bouillonnant festival d'Avignon, l'occasion de la voir sur scène.

Retrouvez Florence du 17 au 28 juillet au bo théâtre dans une pièce de Roch di Meglio “les 3 tantes”.

La pièce arrive à Avignon dans une toute nouvelle mouture par rapport à la 1ère et a été testée entre le 6 et le 8 juillet au Quai du Rire, une salle marseillaise renommée pour sa proximité et sa dynamique dans le domaine de l'humour. Et les premières critiques ont été enthousiastes.

Le pitch

Sophie, professeur de lettres rend visite à sa tante Agathe ancienne juge des applications des peines, persuadée que sa fortune considérable est convoitée par son propre frère Alain, amiral. Ce dernier, père adoptif de Sophie, débarque chez elle avec son compagnon Julien haut fonctionnaire.  Sophie est tombée sous le charme de ce Julien.  Agathe en fait un interlocuteur à sa hauteur, aussi à l'aise qu'elle dans l'art de la joute verbale.

Ce que nous en dit Florence

Il s'agit d'un vaudeville moderne plein de rebondissements. La pièce traite d'un sujet d'actualité, le mariage gay mais avec beaucoup de légèreté et de finesse.

Le rôle de Sophie est intéressant à jouer dans ce qu'il y a de complexité entre son attirance pour le compagnon de son père adoptif et la bonne à tout faire de sa tante. Elle se cherche affectivement.  Elle ne connait pas grand chose à la vie car elle a été élevée dans un couvent de bonnes sœurs, elle a donc un côté ingénue et innocent. Quand sa tante lui raconte son histoire d'amour tumultueuse avec un mafieux italien qui était son amant, Sophie est subjuguée par son discourt et semble découvrir la vie. Ce rôle est très amusant à jouer. De plus le personnage de Sophie est traversé par des émotions diverses (joie, agacement, sentiment amoureux…), ce qui le rend intéressant à interpréter. Il y a un côté légèreté et fraîcheur chez Sophie, elle accueille la vie comme elle vient. Ce personnage est attachant.

Quant aux critiques, elles sont plutôt incitatives…

Du très grand théâtre! Chaque réplique est à déguster. Le peps d'une comédie moderne alliée à la virtuosité de la plume de Roch Di Meglio, digne des plus grands auteurs classiques ou contemporains..

florence

Tony Leprince a eu le plaisir de participer au dernier projet de Cartouche!

Tony rencontre Cartouche lors d'un atelier auquel il a participé à Vaison-la-Romaine. Lors de ce stage, il travaille le corps, puis le parcours émotionnel, le café théâtre avant de monter un spectacle à la fin de la semaine. Un superbe stage et une chouette rencontre puisque Cartouche lui propose de venir “jouer l'oeil extérieur” son sur futur spectacle. Et ça commence ainsi…

Tony a pu participer à la création du dernier spectacle de Cartouche mis en scène par Catherine Marchal ! Il s'agit de son nouveau seul en scène  ‘Demain je me lève de bonne heure' qu'il a joué le 5 juin à l'Apollo théâtre devant 400 personnes et qu'il vient de rejouer au Festival d'Avignon.

Cartouche et Catherine Marchal lui offrent l'opportunité de pouvoir assister aux répétitions et de donner un avis extérieur sur la mise en scène. Tony se plait à jouer ce rôle d'oeil extérieur, plus neutre, tout autant que de répétiteur tout en complémentarité de Catherine Marchal.

C'était une nouvelle expérience pour moi donc j'ai accepté et cela m'a permis  en tant que comédien de comprendre comment ça se passe, la mécanique de construction d'un spectacle. J'ai appris aussi la notion d' ' œil extérieur ' pris conscience que les gens ne te voient pas et ne t'entendent pas comme tu le penses. Le fait de corriger quelqu'un qui fait ce métier depuis une vingtaine d'années, de le reprendre et de voir comment il travaille sans texte et sur scène et de voir le résultat final, c'était une excellente école, une expérience hyper intéressante.

Vivre ces quelques répétitions, m'a permis aussi de  nouer contact encore plus, de cristalliser ces nouvelles relations, ce qui est essentiel pour continuer à avancer dans ce métier que j'aime tant.

Tony a cette ouverture d'esprit et cette générosité qui le font apprécier des gens qu'il rencontre. Il a beaucoup appris de cette expérience en tant qu'acteur car cela reste bien sa direction prioritaire : la caméra, le format télé cinéma c'est ça qu'il veut. 

Et comme une bonne nouvelle n'arrive jamais seule, il aura peut être la possibilité de reprendre sur scène un petit rôle sur quelques dates d'un spectacle prévu pour la rentrée, celui du régisseur.

Pour mieux connaitre Tony, cliquez ici !

Retrouvez Caryn Trinca sur scène cet été dans son nouveau spectacle ' Paris à l'infini '

Ca se passe au théâtre de la contrescarpe les week-ends d'été à compter de ce WE et jusqu'au 15 septembre. Paris à l'infini est un joli duo d'âmes parisiennes et sensibles qui rejouent leurs histoires d'amour… pour tenter de percer les mystères de leurs échecs.

Caryn Trinca chante et joue en duo avec l'accordéoniste Sébastien Debard dans ce spectacle théâtral et musical mis en scène et chorégraphié par Valérie Masset.
On retrouve un nom avec lequel elle a travaillé sur l'un de ses derniers spectacles, à la musique, en la personne de Vincent Heden.

Une soirée au cours de laquelle vous vous laisserez emporter par ce thème intemporel :

Deux âmes parisiennes parcourent leur vie passée en quête d'une réponse : pourquoi leurs histoires d'amour ont-elles toujours été vouées à l'échec ? Trouveront-elles la clé du mystère au fil du temps et des chansons…

De productions en créations, avec entre autre sa dernière comédie musicale ' 39 et des poussières ' Caryn invente, explore, s'engage. Elle aime la vérité de la scène et le partage avec le public.

Pour découvrir plus avant la comédienne, chanteuse, danseuse Caryn Trinca cliquez ici !!!

unnamed (1)

Retrouvez Gary sur scène les 3 et 4 juillet dans Mac Beth !

Gary Fossier Rena a créé avec le collectif pluridisciplinaire “Misfits” le spectacle Macbeth.  Vendu dans plusieurs lieux/festivals pour les journées du patrimoine, des écoles… les premières représentations de sortie de résidence se tiendront les 3-4 Juillet à Villefranche (69)

Un très joli projet adapté et mis en scène par Juliette Jouniaux.

Un spectacle pluri-disciplinaire composé de danse, sound design, théâtre et vidéo.

Une équipe de quinze personnes dont 9 comédiens.

 

Des influences divers : Thomas Ostermeier pour la mise en scène, Woodkid pour la musique et Angelin Prelojcoaj pour la danse.

Gary tient plusieurs petits rôles dans ce projet.

gary-AFFICHE-MACBETH-1200Pixels

La créatrice du spectacle nous explique la genèse et son désir de monter ce projet.

C'est toujours un ensemble de raisons qui justifie le désir de vouloir mettre en scène une oeuvre.
Dans Macbeth, il y a des personnages forts, un amour fusionnel, du fantastique, des meurtres, de la tragédie comme dans beaucoup de pièces de Shakespeare mais c'est ce couple des Macbeth qui m'a fortement influencée dans ce choix. Il y a le texte classique, son sujet, sa construction mais j'avais surtout envie de présenter une pièce où les frontières du bien et du mal ne sont pas forcément définies.
S'associer avec des artistes comme Bénédicte PELLERIN ou Anne-Charlotte SCHOEPFER était évident pour le travail de mise en scène. J'ai toujours été intéressée par le mélange des arts sur une même oeuvre. Le pouvoir des mots et l'authenticité des personnages chez Shakespeare sont déjà très présents. Il fallait supprimer certains passages des sorcières afin d'apporter un univers plus fantastique et plus intriguant.
Quant au jeu, je ne voulais pas mettre de distance entre la scène et le public. Il m'a semblé évident de travailler à partir du comédien pour apporter plus de justesse au jeu et de rendre les personnages toujours plus proches des spectateurs. Je crois que Shakespeare doit vraiment être entendu par moment dans l'intimité et à d'autres moments dans des mouvements plus majestueux. Il était donc évident de garder la simplicité du jeu à travers l'authenticité des personnages.
Cet univers est accentué par les lumières, le sound design et la vidéo qui porte le public jusqu'à la fin tragique de l'histoire. JULIETTE JOUNIAUX

Découvrez Catherine Weiss sur scène !

Catherine Weiss est une sacrée personnalité ! Jeune elle est petit rat à l'opéra de Paris, puis danseuse aux Folies Bergère. Et maintenant qu'elle est à la retraite, elle se lance dans une carrière de comédienne. Cours de théâtre, bande démo en préparation, cette jeune soixantenaire n'a pas fini de nous étonner… A commencer lors de ses prochaines représentations.

C'est sa première scène. Et c'est à ne pas manquer. Retrouvez Catherine les mardi 19 et jeudi 21 juin à 20:30 dans la pièce 'Les Trois Soeurs ' d'Anton Tchekhov à la Comédie Nation – 77, rue de Montreuil – 75011 Paris, sous la direction de Rodolphe Corrion.
Elle y jouera le rôle de Macha, l'une des trois soeurs.
La pièce est montée par l'Atelier Théâtre Adulte Amateur de la comédie Nation.
Pour en savoir plus sur Catherine, cliquez ici !!!
  • Le pitch 

Une fratrie vit dans une ville de garnison en attendant des jours meilleurs… partir à Moscou! Mais les rencontres, les mariages, les aléas de l'existence reportent sans cesse la date du départ vers ce paradis perdu, ce lieu de fantasme qui semble de plus en plus inaccessible.

Dans sa pièce, Tchékhov met toutes les envies, les rêveries, les projets d'avenir dans la tête de personnages qui veulent tellement mais ne font jamais! Drôle et sensible, cette fresque du “plus tard”, entre Beckett et Feydeau, nous offre un miroir terriblement humain de nos petites lâchetés comme de nos plus beaux projets.

 

Dernières actus d'Anaëlle Queuille !

Anaëlle Queuille, à la sortie du Cours Florent, a monté une troupe avec des anciens du Cours : les évadés. Après des représentations en province, elle est à Paris depuis la fin de l'année dernière et joue dans deux spectacles. Et si vous alliez la voir ?
  • Ca se passe où ?
A la Comédie St Michel
  • On peut voir quoi ?
2 registres très différents qui vous permettront de découvrir ses différents registres de jeu.
Une adaptation de Cyrano de Bergerac où elle tient le rôle de Roxane.

Toute la pièce se déroule comme un gigantesque numéro de cirque, qui finira mal. Cyrano se perd de plus en plus dans ce rôle d'amuseur et de clown qu'il s'est donné pour exister : il ne lui restera alors que son amour inconditionnel pour Roxane. Le texte original acquiert un regard différent, se concentrant sur l'image d'un Cyrano aussi grandiloquent que fragile qui revit toujours la même histoire, comme un comédien qui serait éternellement condamné à jouer la même pièce.

Une adaptation de Platonov de Tchekhov où elle tient le rôle de Sofia.

Platonov, ni héros, ni brave, suscite pourtant l'admiration de son entourage. Sous son air jovial, il se révèle manipulateur et cynique, sombrant peu à peu dans le désespoir… N'hésitant pas à détruire des couples, des amitiés et sa famille pour casser son ennui, Platonov va séduire et utiliser les femmes pour fuir un monde déjà mort à ses yeux. Platonov est une des pièces les plus marquantes d'Anton Tchekhov. Lui qui se considérait comme un médecin raté, comme un homme se retrouvant à l'automne de sa vie sans avoir pu profiter de l'été, lui qui avait une admiration et un amour sans bornes pour sa mère et rejetait l'image du père, il se raconte totalement dans Platonov.

  • C'est quand ? 
Cyrano les mercredi à 19h45 et les dimanche à 18h30
Platonov les jeudi à 21h30 et samedi à 18h15 !
Ils sont programmés jusque fin juin 2018.
Et pour découvrir Anaëlle, cliquez ici !!!

Une vraie transformation pour Mickaël Disparti à voir en ce moment sur scène !

Depuis le 31 août, Mickaël Disparti joue à La Folie Théâtre dans la pièce montée par Klaudia Lanka et Julien Belon “la jeunesse éternelle” de Francis Lumière. Les représentations ont lieu du jeudi au samedi à 21h30 et les premières critiques sont prometteuses, “une pièce enlevée et un excellent moment”. Et pour Mickaël un pari d'acteur qu'il tient de manière irréprochable.

 

  • Le pitch

Le docteur Elsa Pergame a mis au point le sérum de la jeunesse éternelle, et l'a essayé sur elle. A cinquante ans, elle en paraît vingt-cinq.  Catherine, son assistante, a quarante ans, mais ne bénéficie pas du sérum. Cela la rend folle de jalousie.
Le premier patient du docteur, Alexandre Mérida, a soixante ans, mais lui aussi en paraît vingt-cinq, grâce au sérum. C'est un riche entrepreneur qui a séduit Catherine quelques mois plus tôt afin d'être choisi pour cette expérimentation. Catherine se croit aimée d'Alexandre, alors que ce dernier veut se défaire d'elle, et prendre pour maîtresse le docteur…

  • Le rôle de Mickaël

Vous l'aurez compris, Mickaël joue le rôle du patient rajeuni qui joue sur deux tableaux afin d'arriver à ses fins ! Plusieurs choses l'ont séduit dans ce projet et il nous en parle.

Le projet était assez excitant dans la mesure où c'est une création et la première pièce de l'auteur. Il y a donc une grande responsabilité.
Mon rôle est très éloigné de moi dans la vie. C'est un rôle de manipulateur qui n a aucun scrupule.  J ai dû perdre 10kg pour le rôle,  me muscler. C était donc un gros défi mai au final il s'avère assez drôle de jouer ce personnage.
Notre objectif est de surprendre le spectateur, de lui laisser une trace, bonne ou mauvaise, car c'est une pièce qui ne laisse pas indifférent.

Pour découvrir Mickaël, cliquez ici !

Et pour acheter vos places, C'est là !